Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Dans le regard de Fred
28 juillet 2023

Studio 5 Partenaire - Faisons connaissance avec Jane Y.Fair

358975149_226121989882955_7336591298607278263_n

Hello Jane Y.Fair, tout d’abord sache que je suis heureux de te recevoir, ici même sur mon « Blog ». Alors, venons-en au fait ! Installe-toi confortablement, permets-moi de t’offrir, un café, un thé peut-être ou préfères-tu un mojito ?

Bonjour et merci de m’accueillir Jean-Frédéric. Un café noir avec deux sucres sera parfait ! (garde quand même le mojito pour plus tard 😉 ). 

Bien, alors je vais être curieux, mais je suppose que tu t’en doutes bien étant donné que tu as accepté cette entrevue. Tu es une fille, auteure, lectrice, sans oublier que professionnellement tu as un travail prenant et une famille. Donc, l’une de mes premières questions en quelques mots, qui est Jane Y.Fair, ?

Jane Y.Fair est la partie de moi qui n’a jamais grandi, qui rêve et qui ose. Jennifer est l’autre partie : mère de deux enfants, femme épanouie et qui tente de faire fonctinner son entreprise d’écrivain public. Rien de bien exceptionnel en somme. 

Comment fais-tu pour tout conjuguer ?

Je dirais simplement : chaque chose en son temps et un peu de temps pour moi. Je pars du principe que si je ne vais pas bien, rien autour de moi ne pourra tourner rond. 

Je vais me pencher plus vers ton activité d’auteure si tu me le permets : quel est le cadre idéal ou tu aimes écrire ?

Si seulement je le savais 😁. Je n’ai pas de cadre idéal, j’ai juste besoin d’un crayon, d’un cahier et de mon ordinateur. Toutefois, j’ai remarqué un truc : lorsque j’ai mon idée et que je me mets à écrire, j’écris toujours au même endroit. J’ai rédigé “Apprivoisés”entièrement sur papier, assise sur ma terrasse et plutôt en soirée.   

Qu’est ce qui t’a donné l’envie d’écrire ? et ton déclic ?

Ici encore rien d’original. Enfant, je me souviens avoir été reine de l’univers, Cléopâtre ou encore princesse des ténèbres. Adolescente, les copines et moi réécrivions les scènes de Starmania pour les rejouer ensuite. Puis arrive l’âge adulte avec ses responsabilités et son sérieux, mais toujours avec cette passion pour la lecture. Imaginer et rêver ont toujours fait partie de moi, ne manquait qu’à apprendre à organiser mes idées et surtout me lancer. Mon déclic a été la découverte de l’application Wattpad car je pouvais rester cachée derrière mes mots et un pseudonyme.  

Même si je suis conscient que les auteur(e)s se servent de leurs vies pour écrire, je désire en découvrir plus sur tes sources d’inspirations, quelles sont-elles ?

Mes sources sont diverses : un sentiment, une odeur, une musique, un mot… Pour tout t’avouer, c’est tellement le bordel dans ma tête que je ne me comprends pas toujours. Quoi qu’il en soit : mon imagination fait sa petite vie de son côté et lorsqu’elle semble avoir une illumination, elle me le fait savoir. D’un seul coup, j’ai des images ou des scènes qui se jouent dans ma tête, je m’y accroche et j’écris. 

Qu’oserais-tu dire à des lectrices et lecteurs potentiels qui n’ont pas encore eu la chance de te lire ?

(J’espère ceci-dit que mon retour au sujet de ton livre en l’occurrence « Apprivoisés » publié sur mon blog va déjà donner aux lectrices et lecteurs l’envie de te lire).

Encore merci, Jean-Frédéric, d’avoir lu et donné ton retour sur “Apprivoisés”, je suis touchée de savoir que mon histoire plaît, mais surtout que ton ressenti soit celui que j'espérais.

Concernant les potentiels lectrices et lecteurs, je leur dirais que je ne sais pas si c'est une chance de me lire, mais en tout cas c’est une aventure à tenter. Le voyage de cette histoire ne peut se faire qu’ensemble : moi à l’écriture et vous à la lecture. 

D’ailleurs serait-il possible que tu me parles de ce livre. D’où t’es venue l’idée ? combien de temps as-tu mis pour l’écrire ? etc etc en clair je veux tout savoir ?

Pour “Apprivoisés” il y a eu deux sources : une musique et une rupture.  Je fais beaucoup de choses à pied (chercher le pain, faire mes courses, me balader…) mais j’ai toujours mes écouteurs, musique à fond. 

Une musique particulière (il faut lire pour savoir 😉 ) résonne et fait remonter des sentiments que je pensais avoir surmonter. Une seconde prend le relais et une scène se joue dans ma tête. C’est le point de départ d’ “Apprivoisés”. Ma source d’inspiration ici a été mes sentiments suite à une rupture puis j’ai autorisé mon imagination à faire le reste. J’ai mis à peu près trois mois à l’écrire puis je l’ai mise sur Wattpad. Je n’y ai plus touché, la laissant vivre sur cette application. Lorsque, j’ai fini de poster trois manuscrits sur cette plateforme, je me suis décidée à les envoyer à certaines maisons d’édition. Après tout qui ne tente rien, n’a rien !  Et me voici, grâce à Layla et Studio 5 éditions. 

Si tu avais le choix d’un ou une auteur(e) pour un quatre mains, qui choisirais-tu ?

Je ne pense pas qu’il existe quelqu’un d’assez fou pour vouloir écrire avec moi parce que je suis fatigante et chiante ( deux de mes plus grandes qualités ). Mais, mon choix irait vers Sarina Cassint car pour moi elle maîtrise parfaitement les non-dits et les rebondissements. Cependant, je ne serais pas contre collaborer avec Maxime Chattam ou Franck Thilliez juste pour comprendre comment fonctionne leur cerveau. 

Pourrais-tu me parler de tes livres déjà écrits ?

Comme tu le sais, “Apprivoisés” est mon premier roman édité, mais j’en ai deux autres sous le coude. L’un inverse les rôles tandis que l’autre nous emmène vers le monde de la mafia russe.  Le seul point commun de ces histoires c’est que l'héroïne est forte et indépendante. Un dernier est en cours d’écriture… mais chut chaque chose en son temps 😉.

Ton tout premier manuscrit fini ?

C’est “Apprivoisés” il y a quatre ans. 

Tu es auto éditée ou en Maison d’édition et pourquoi un tel choix ?

J’ai choisi la Maison d’édition parce que j’avais besoin d’être rassurée sur mon potentiel, d’être accompagnée dans le processus de correction et d’apprendre ce qu’est le monde de l’édition. Je mesure sincèrement la chance d’avoir pu signer avec Studio 5 éditions car j’ai tout ce que je n’osais espérer. 

Avant de conclure le chapitre auteure, peut-être as-tu envie de m’offrir un scoop sur ton futur projet ? Je dois bien avouer que mon futur projet se résume à peaufiner la sortie papier d’ “Apprivoisés” et de papoter de mon livre avec celles et ceux qui l’ont lu. Je savoure ces moments pour l’instant. 

Un projet futur à long terme serait de pouvoir continuer chez Studio 5 avec un roman déjà écrit, mais que j’ai besoin de retravailler avant de le soumettre. 

Passons à l’aspect lectrice. Comment choisis-tu tes lectures ? Quels sont tes styles de prédilections ?

Mes lectures, je les choisis de manière très aléatoire. La couverture, une recommandation, le titre, un résumé (même si je le lis rarement) attirent mon attention alors je saisis le livre, l’ouvre et lis un passage au hasard. J’ai un gros penchant pour la romance, les policiers et thrillers. 

Ton auteur(e) favori(e) ? (Des raisons évidentes à ton jugement …)

Pffff…  alors choisir un(e)seul(e) auteur(e) m’est carrément impossible. Outre ceux que j’ai cité plus haut, j’adore Jana Rouze pour la qualité de ses recherches, Julien Sandrel ou Marie Vareille pour leur originalité, Olivier Norek pour son implication… et plein d’autres. 

Le tout premier livre que tu as lu, c’était quoi ?

C’est sans hésitation :  “Le petit Prince” d’Antoine de Saint-Exupéry que j’ai toujours dans ma bibliothèque d’ailleurs.  C’est une histoire qui n’a pas la même saveur quand on la découvre enfant et quand on en comprend la symbolique une fois adulte. 

Ton coup de foudre littéraire ? Le livre qui t’a le plus bouleversé ? (Les raisons à cela)

Celui qui reste gravé dans ma mémoire est “Le journal d’une fille de Harlem” de Julius Horwitz. C’est la première fois que je suis entrée dans la peau d’un personnage pour y découvrir l’horreur. L’auteur a regroupé plusieurs récits qu’il a récolté pour faire entendre la voix de ces familles monoparentales noires des ghettos américains des années 60. Elles doivent faire face au racisme, à la prostitution, au crime, à la drogue. Ça m'a bouleversée d’une part parce que quand je l’ai lu j’avais le même âge que la narratrice soit quinze ans et d’autre part parce que je n’étais pas prête à réaliser que ce monde pouvait être aussi cruel.  

Pour nourrir ma curiosité, j’aimerais aussi te demander si tu regardes la télévision, des séries peut-être ou des films, dis-moi tout ?

Je suis une grande consommatrice de télé. J’aime les films romantiques (bizarre non ? ), fantastiques et d’action. Concernant les séries, j'aime beaucoup Outlander et regarder “Mes premières fois” avec ma fille. Les films français (le prénom par exemple) ou les séries humoristiques sont à regarder avec mon fils. Les documentaires sont réservés à mon conjoint et moi-même.    

Et la musique dans ta vie, a-t-elle une place ? Tes goûts …

La musique est indispensable, je ne pourrais pas m’en passer. Elle me calme, me booste, m’apaise…enfin bref elle fait partie de ma vie. Pour faire simple, je n’aime pas le métal ou le harcore, mis à part ces styles tu trouveras dans ma playlist du Artic monkey, Timbaland, alliance ethnik, bb brunes, Raphaël Saadiq… enfin bref un peu de tout. 

Voilà, nous arrivons bientôt à la fin de cet entretien MAIS, serait-il possible que tu glisses les liens ou l’on peut te découvrir ?

Vous pouvez me trouver sur Instagram et Facebook : Jane Y.Fair tout simplement et via le site et l’instagram de Studio 5 éditions évidemment. Et bien sûr sur Amazon ;)  

Sans oublier de t’interroger sur mon blog, comment trouves-tu mon idée ?

Les copines de Studio 5 m’ont parlé en bien de toi alors j’ai fait ma curieuse en allant découvrir ton blog que j’aime beaucoup. Je ressens vraiment ta passion livresque et tes avis sont toujours bienveillants. Ton travail m’impressionne et je suis ravie de pouvoir participer à ton aventure. 

Où va-t-on avoir la chance de te croiser en salon cette année ?

Si je ne dis pas de bêtises : le salon de la romance “Love Story” de Mons et certainement ailleurs (en tout cas je ferais tout pour) mais pour le savoir il faut nous suivre sur les réseaux. 

Et enfin quels sont tes vœux et résolutions pour l’année 2023 ?

Pour la moitié qui reste, je souhaite continuer à partager avec les lectrices et lecteurs, continuer à écrire, à rêver et une belle sortie papier à “Apprivoisés”. 

Jane Y.Fair,, je te remercie profondément de m’avoir accordé ce temps, même si je sais vu tout ce que tu fais, qu’il t’en manque. Aux plaisirs de se rencontrer bientôt.

C’est moi qui te remercie de mettre en lumière nos romans et de nous donner l’occasion d’en parler. Je serais ravie de te rencontrer au détour d’un salon. 

Publicité
Publicité
Commentaires
Dans le regard de Fred
Publicité
Archives
Publicité