Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Dans le regard de Fred
28 décembre 2022

Sous tes maux de Mag Fanpeyra Mon Amie Marseillaise

IMG_2579

Bonjour Mon Cercle Amical, je viens vers vous aujourd’hui pour vous parler d’un livre que j’ai acquis lors du salon « Romance Addict » en mai dernier à Vendargues. 

J’ai d’ailleurs ce même jour fait connaissance en chair et en os avec l’auteure Mag Fanpeyra que j’avais déjà croisé évidemment sur les réseaux sociaux ou la Miss, Marseillaise est très active. 

Bref, cette œuvre est éditée chez Les plumes de Mimi éditions la Maison d’Emilie Atchin dont j’ai aussi hâte de découvrir la plume. 

Résumé :

Survivre sous une avalanche de coups, de cris, d’insultes et de larmes, est devenu le quotidien de Shelly depuis le décès de ses parents. Étudiante à la fac, la jeune femme connaît l’humiliation, la soumission et le goût du sang à ses dépens, sous le joug de son bourreau.

Est-ce le destin, le hasard ou la fatalité ?

Anh-Tuan, lui, vit avec ses démons depuis plus de dix ans, mais à l’aube de la trentaine, lorsque son envie vire en obsession, ses pas le guideront vers son élève, la belle orpheline.

Quand le passé promet un avenir, n’est-ce-pas l’opportunité pour deux êtres tourmentés de s’unir afin de ne former plus qu’un... pour se sauver ?

Et si la liberté avait un prix ? Celui de se sacrifier 

Extraits :

« Je m’enferme à clé dans la salle de bains. Je respire profondément. Au bout d’interminables minutes, je m’observe dans le miroir. Des cernes violacés ont élu domicile sous mes yeux, et mon visage est aussi pâle qu’un cachet d’aspirine.  

J’imagine les réactions de tous mes camarades lorsqu’ils me découvriront. Je redoute par avance leurs interrogations, eux pour qui les vacances d’été ont été rythmées par des bains de soleil, des sorties entre amis au milieu de rires et des baignades à la plage. C’est ce que toute personne de mon âge devrait connaître. Moi, j’ai vécu une tout autre saison. Prise au piège, redevable, espérant un avenir. »

« Je suis certaine que mes joues rougissent sous le drap. Je pourrais lui faire un compliment, mais je me ravise. Les yeux mi-clos, je le regarde enfiler un pantalon de survêtement et attraper une couverture. Il part dormir sur le canapé.

Tuan est un homme avec des principes et sa compassion à mon égard est d’un tel réconfort. Il ne veut pas profiter de ma tristesse ni de mon état actuel. Il veut que nous prenions notre temps et son intention me touche profondément. Cependant, là tout de suite j’ai un besoin incontrôlable d’être à ses côtés, de le sentir près de moi.

Il éteint la lumière, s’apprête à sortir de la chambre et malgré le nœud au fond de ma la gorge, je l’interpelle.

En balayant cette infime distance qu’il reste entre nous, je le tutoie. »

« Il s’esclaffe.

Nous décidons de terminer la soirée dans un pub. Tuan dit qu’il est encore tôt, néanmoins je vois bien qu’il repousse le moment de rentrer à l’hôtel, et je rejoins sa pensée. On dirait deux adolescents redoutant le « tête à tête entre quatre murs ».

Le lieu que nous trouvons n’est pas bondé. Nous prenons place facilement autour d’une table.

J’abandonne quelques minutes Tuan pour me rafraîchir aux toilettes, et lorsque je reviens, je l’aperçois qui discute avec une femme. Je m’arrête net. Cette grande brune aux courbes dangereuses rit à gorge déployée, une main posée sur l’avant-bras de Tuan.

Il finit par me remarquer et me fait signe. D’un pas lent, je me rapproche. Mes yeux font des va-et-vient entre lui et la mystérieuse inconnue. »

Je me plonge dans ma lecture du prologue, déjà je suis happé par les mots de Mag, la scène décrite me remémore un moment assez dur vécu il y a un peu plus d’un an lorsque j’ai perdu ma mère. 

Malgré tout, je suis de suite prit dans l’envie d’en savoir plus et dès les premiers chapitres, l’auteure nous plonge littéralement dans le vif du sujet. Pas le temps de respirer si l’on s’immisce pleinement dans cette histoire.

La narratrice s’appelle Shelly et elle veut tout faire pour s’en sortir de l’emprise du mari de sa tante Mathilde, du prénom de Keyser qui n’est autre que le meilleur ami de ses parents décédés.

Durant les premiers chapitres et sa rentrée à la fac, elle craque sur Anh-Tuan Nguyen son professeur d'anglais, affaire à suivre.

Après quelques chapitres, j’ai la nette impression qu’entre le prof d’anglais et notre narratrice, il va se passer quelque chose. Tous les deux se rapprochent, il s’inquiète des traces de coups sur le corps de Shelly… 

Note à l’auteure : tu viens de me donner une idée excellente ( dommage que je n’ai plus que 12/15 ans). Lorsque j’étais jeune j’adorais jouer à « Action ou vérité » MAIS le coup du jeu du paquet de Dragibus je ne connaissais pas. 

C’est ainsi que nos deux protagonistes se retrouvent à Colmar pour les fêtes de Noel en famille. L’auteure a réussit à retranscrire l’ambiance des festivités de Noël la bas. 

Shelly a toujours du mal à s’ouvrir à Tuan, pourtant lui a réussi à parler de son passé troublé.

Lorsqu’arrive le repas de Noel, certaines révélations vont certainement mettre à mal le

Couple fraîchement déclaré. L’amour est-il finalement plus fort que tout, je vous invite à lire « sous tes maux » pour avoir la réponse.

Je ne vais pas spoiler la fin de cette œuvre MAIS je me doutais que Mag, sous ses airs SADIQUES allait nous l’offrir ainsi… 

Je vais conclure mon retour par un petit extrait que j’ai trouvé tellement fort :

« Notre destin et nos vies sont liés. Il a besoin de moi, autant que moi de lui. Comme il l’a dit il y a quelques jours, nous sommes deux petites lumières dans l’obscurité, qui ne demandent qu’à briller ensemble. »

Alors dites Moi tout?… Qui l’a lu?… Qui va le lire ?… Je veux tout savoir ?

Publicité
Publicité
Commentaires
Dans le regard de Fred
Publicité
Archives
Publicité