panneau

 Voilà nous y sommes ! Il y a tout juste une semaine se déroulait le Festival du livres de l’art du jeu à La Fare les Oliviers organisé par l’association Les Rêveuses.

Un lieu génial, magique en l’occurrence Le parc Sainte Rosalie. Certes le Mistral s’est invité le vilain MAIS ça n’a pas empêché le monde de venir et de pouvoir profiter de nombreux exposants présents. Une quarantaine d’Auteur(e)s ont ainsi pu proposer leurs livres à un lectorat. Évidemment l’événement se veut avant tout familial et l’organisation avait aussi invité d’autres exposants. En l’occurrence, vous pouviez trouver sur place, des figurines, du manga sans oublier des jeux pour les enfants. 

L’association organisatrice avait tout prévue. Pendant que les parents profitaient des nombreux auteur(e)s présents, les enfants eux pouvaient faire une chasse au trésor qui allait les mener les exposants présents. Une excellente idée pour faire en sorte que tous puissent découvrir la fête.

Les enfants étaient grandement chanceux, ils pouvaient aussi faire un tour de manège « écologique » qui tourne à la force des pédales et des airs musicaux, c’est ainsi que Marc Trigeau a régalé nos bambins présents à La Fare les Oliviers.

Tout est était réuni pour que cette seconde édition de la Fête du Livre de l’Art et du Jeu soit une totale réussite et dès mon arrivé je constate énormément d’auteur(e)s fort sympathiques dont déjà pas mal de connus pour ma part (entre ceux croisés sur les réseaux sociaux). Tous les styles sont représentés. Fantaisy, Thriller, Feel Good, Romance, et j’en passe. De quoi remplir les étagères de nos bibliothèques.

C’est à ce moment-là que je croise Johanna l’organisatrice de l’événement, qui m’accueille, comme à son habitude, avec le sourire. Bon je l’avoue, elle courait de partout pour faire en sorte que tout se passe bien. 

282319266_563065248553158_5245192919997352509_n

Me voilà à faire ensuite un petit tour vite fait, histoire de saluer tout le monde et déjà faire un petit repérage des futurs achats. J’aperçois entre autres des couvertures de livres sublimes, tape à l’œil, de quoi ravir les visiteurs.

L’estomac criant famine (ou ma gourmandise peut-être), je décide d’aller profiter des tables et chaises installés pour l’occasion non loin des Foodtrucks. Eux aussi présents sur La Fête, proposant des spécialités basques, ou déguster des churros entre autres tout en sirotant un excellent vin du coin. Évidemment dans la file d’attente, encore ça parle de livres, l’ambiance est agréable, vraiment conviviale et les gens qui patientent, rigolent entre eux.

283564925_432282955406423_9155376677106713015_n

Sans faire l’indiscret, j’écoute une conversation juste à côté de moi entre une enfant d’environ 10 ans et sa maman. Une révélation intéressante de la pitchounette qui négocie pour acheter l’un des livres pour enfant d’une amie auteure en l’occurrence celui de Laure Enza. Je fais encore une constatation que tous nos enfants sont les mêmes. Ils négocient des livres en parlant de l’argent donné par les grands parents mais arrivés à la maison, ils ont déjà oublié qu’ils devaient rembourser. Ceci étant dit, quelle importance, nous autres parents avons aussi été jeune et pour ma part, j’ai encore en mémoire d’avoir fait le coup plusieurs fois à mes parents. Plus tard j’ai remarqué que la maman avait craqué vu que la petite fille avait un petit sac, contenant certainement le livre dedans.  De toute façon le but de ce genre d’événement n’était-ce pas d’acheter des livres ?

Toujours est-il que dans cette fête, la proximité est assez sympathique entre tous. L’ambiance est encore plus appréciée par les visiteurs et ce n’est pas notre Mistral venu s’incruster qui empêche la convivialité d’être au rendez-vous. 

Venons-en à parler des Auteur(e)s présents : proposant de nombreux genres présentés pour le plus grand plaisir des visiteurs venus investir leurs futures lectures.

Tout d’abord j’ai fait connaissance très succinctement avec une Nîmoise en l’occurrence Ralaïvao Nirina vous lirez d’ailleurs sur mon blog, prochainement mon retour de son œuvre : Femmes d’infidélités. D’ailleurs petit scoup, j’aurais même l’opportunité de l’interviewer. Nirina, qui dans sa vie « Moldu » travaille pour une collectivité. Elle est autant passionnée de lecture que d’écriture et vient en salon pour le plaisir de rencontrer ses lecteurs ainsi que d’autres auteurs. Elle trouve originale La Fête du Livre, de l’Art et du Jeu de La Fare les Oliviers et si vous désirez la croiser prochainement elle sera présente du 24 au 26 juin 2022 au Salon du Livres d’Alès dans le Gard.

A peine ai-je quitté l’espace réservé à Nirina que je retrouve une connaissance venue de très loin, en l’occurrence du Sud-Ouest, Ma Chatcolatine préférée, je veux bien évidemment parler de Nanie Bai venue de ses terres pour présenter son nouveau livre en l’occurrence « Prime Blood » en exclusivité et, il faut le signaler en AVANT PREMIERE étant donné que la sortie officielle est prévue pour le 17 juin 2022, je dois l’avouer mais nous étions chanceux les personnes présentent à La Fare les Oliviers samedi dernier. Je n’en dévoile pas plus sur cette formidable Auteure et Amie car vous allez très bientôt la retrouver sur mon blog. 

282562268_529709072197781_2381270774962160391_n

En continuant ma visite, je croise une autre amie, rencontré durant un Salon dans le Sud-Ouest à Montredon. D’ailleurs, pour vous confier ma petite histoire personnelle, il y avait énormément d’amis présents samedi dernier à La Fare les Oliviers, depuis le temps que je sillonne les routes de France dans les salons de livres. Bref, j’ai donc eu la chance de revoir Martine S Dobral, j’apprends d’ailleurs qu’elle vit à Mandelieu non loin de mes terres. Figurez-vous que Martine, est une ancienne assistante de direction venue dans l’écriture avant tout pour ses enfants, ce week-end à La Fare était l’occasion pour elle de présenter sa Saga Fantastique, ses romances fantasy ainsi que ses livres jeunesses. Il faut savoir que vous pouvez la retrouver ce week-end à Nice Fiction et évidemment pour d’autres dates cet été. Elle m’a confié durant notre discussion que pour elle l’écriture c’est un plaisir sommes toute solitaire et son lectorat représente la cerise sur le gâteau, elle est heureuse d’avoir la chance de faire voyager ses histoires dans l’imaginaires de son lectorat justement. Et j’ai même eu droit à une anecdote : Oui je sais, je suis très chanceux. Lors d’un salon à Coutance, elle a réalisé qu’elle était dans le fief de l’un de ses personnages en l’occurrence un célèbre Baron normand du 12iéme siècle.

Étant donné qu’il y avait pleins d’amies Auteures présentent ce week-end, c’est avec encore une amie que j’ai papoté (Oui je l’avoue je n’ai pas fait grand-chose que de papoter). Alice Masson une Marseillaise romancière, elle a écrit entre autre « Le croustilleur de Versailles » un recueil de nouvelles historiques que je vais lire prochainement d’ailleurs, il y a aussi un autre livre que je par contre lire très très bientôt, c’est celui de Sa saga familiale je vous le cite : « Revenir à Marseille ». Figurez-vous qu’Alice vient en Salon avant tout par affinités avec les autres auteurs participants et avec les organisateurs tout autant MAIS surtout pour la localisation. Malgré tout elle est assez dynamique et mobile dans notre coin de France car figurez-vous que vous allez pouvoir la retrouver en juin le 15 juin à Port de Bouc, à Meyreuil le 18 juin sans oublier à La Ciotat le 25 juin et évidemment durant les nocturnes de Sanary et du Castellet ainsi que Bornes en été. Va falloir mon amie que tu me dises quand est-ce que tu vas dormir durant l’été 2022 ?

Je retrouve en suite Eva Marin, que j’avais déjà rencontré l’an dernier, depuis nous sommes amis pour mon plus grand plaisir. D’ailleurs honte à Moi, car je n’ai encore pas pris le temps de lire son livre « Le linceul des âmes » un thrilleur psychologique. Cette année, elle propose aussi un livre jeunesse « La légende de la Rose Noire » une histoire de dragons et de chevaliers. Pour Eva une Espagnole venue très jeune à Aix en Provence, avec un beau français m’a-t-elle dit, et surtout pour échapper à une secte dont elle parle justement dans son thriller cité plus haut, elle m’a raconté que pour venir à la Fare, elle a préparé ses sacs ainsi que ses cartons de livres qui entre parenthèse pèsent selon ses termes une tonne, évidemment elle a prévu des stylos et une nappe ainsi que des goodies puis ce matin elle partit en fonçant vers le bonheur. Que j’apprécie l’humour de mon amie haute en couleur. Et lorsqu’elle raconte que pour elle de voir une personne venir vers elle dans un salon et lui dire, non je ne veux pas l’acheter, puisque je l’ai déjà lu. Je veux juste vous dire qu’il est génial !!!! Là c’est tellement émouvant, que je peux vous dire que là vous me verrez les larmes aux yeux ! Rassurez-vous, bientôt je vous inviterai à lire un interview bien plus complet sur mon blog de cette amie riche en histoire que j’apprécie particulièrement. Elle remercie l’organisatrice Johanna pour son dévouement à cette fête du Livre, de l’Art et du jeu.

282275404_547183663641946_5593625805934275004_n

Toujours en promenant dans les allées de ce parc Sainte Rosalie, je recroise Coline Dumas, figurez-vous qu’elle avait vécue l’an dernier sa toute première expérience en Salon ici même à La Fare et revenir cette année était clairement une valeur sentimentale selon ses propos, même si elle m’a confié habiter non loin d’ici. Petite confidence, elle adore Johanna mais chut, c’est un secret (sourires). Pour elle la préparation d’un salon c’est : toujours selon ses propos : tout un barda mais maintenant elle a un diable…Elle est venue présenter son premier tome ( ainsi que le second tome ) de sa trilogie «  l’éveil »  à la croisée de plusieurs genres (fantastique, romance, anticipation mais avant tout une aventure ou l’on suit Cal un jeune capitaine de navire dans un monde en mutation qui va découvrir l’amour et un lourd mystère… sérieusement vous n’alliez pas croire que j’allais tout vous dire sans que vous ne preniez la peine de lire cette trilogie quand même ?). Coline, vous devez savoir qu’elle est pétillante et courageuse car elle n’a pas peur de traverser la France pour aller à la rencontre de son lectorat pour de grands événements liés à l’imaginaire. Soit dit en passant vous pouvez aussi la retrouver non loin d’ici comme par exemple à Ceyreste le 3 juillet ou j’ai bien l’intention d’aller et n’oublions pas non plus sa présence à THE EVENEMENT cet été au mois d’aout à Salon de Provence, La Mad’Romance Convention ou je vous rappelle que je serais également présent pour couvrir l’événement pour Mon blog. Dans les rendez-vous de Coline, je vous invite à lui rendre visite à Fuveau les 3 et 4 septembre 2022. Évidemment lorsque j’aurais eu la chance de lire la trilogie de Coline, vous lirez sur mon blog mon retour ainsi qu’elle m’a promis de m’accorder un interview plus complet alors affaire à suivre.

Venons-en à une auteur coup de cœur, oui oui, j’ai lu son livre dernièrement et je peux l’affirmer maintenant que nous avons conversés elle et moi, c’est un témoignage qu’elle nous a offert, je veux bien évidemment parler Séraphine Mattin (son livre Celle qui…) vous retrouverez son retour durant la semaine spéciale Red’Active Edition début juillet ainsi que son interview plus complet mais malgré tout, j’ai eu droit à quelques confidences de la part de cette fille que j’adore. Pour elle la motivation de venir en salon ici même La Fare c’est de retrouver les copines et niquer son brushing avec le vent (selon ses termes). Je constate d’ailleurs sur son stand qu’il n’y a pas que son livre MAIS tous les livres de la Maison d’Edition Red’Active. Pour le choix des salons, elle fait confiance à son binome, je veux bien sur nommer Thalie Banière (que j’ai aussi croisé sur le salon, nous en discuterons tout à l’heure) ainsi que son Éditrice Maïlis, d’ailleurs vous la retrouverez aussi à Ceyreste le 3 juillet 2022, vais-je finalement y aller retrouver Mes Amis auteurs, sachant que Séraphine est là ? Bien sûr, je vous l’ai déjà dit mais je l’adore même si elle m’a confié être terrorisée autant que surexcitée lorsqu’elle rencontre son lectorat en salon ou en dédicace. Et pour l’anecdote, celle-ci ne vient pas d’elle mais de MOI, car figurez-vous que nous nous sommes rencontrés dans un salon au Puy Sainte Réparade et lorsque j’ai appris qu’elle venait à Feuilles et thés à Saint Chamas, c’était obligatoire que j’aille passer la matinée en sa compagnie sauf qu’à mon arrivé, elle était, avec Thalie son binôme cachée sous la table ? Oh d’ailleurs méfiez-vous car lorsque toutes les deux ne sont pas sous la table, elles sont cachées derrière les rolls-ups, enfin bonne chance pour les trouver en salon…

Sur ce coup-là, je ne bouge pas étant donné que je reste au même stand pour retrouver Thalie Banière, une autre Auteure de Red’Active Edition. En ce qui concerne Thalie, vous ne pouvez pas la louper, elle est toujours en train de sourire et si vous désirez la découvrir complètement, vous allez devoir attendre le mois de septembre 2022 ou je lui réserve un retour le plus complet possible sur sa trilogie « Dans son ombre » ainsi qu’un interview tout aussi complet. Sa motivation c’est la friandise des rencontres avec les lecteurs, car un tantinet bavard (je ne m’en suis même pas aperçu), de plus l’accueil ici est toujours excellent. Thalie ressent une belle énergie positive dans le plaisir du partage, elle l’avoue mais elle est une accro aux rencontres mais c’est une belle addiction. (Soit dit en passant, elle aime les chats et le vin mais chut c’est un secret). Vous la retrouverez à Ceyreste le 3 juillet elle aussi. 

Et enfin au stand Red’Active, j’ai rencontré Joelle Vialatte, vivant à Fuveau non loin d’ici. J’ai profité de l’occasion pour lui acheter deux livres dont je vous parlerai sur mon blog et Joelle m’a même promis un interview plus complet par la même occasion. Pour elle sa motivation première c’est Johanna mais aussi l’ambiance et les différentes rencontres auteurs et lecteurs, d’ailleurs lors de ces rencontres elle ressent une chaleur intense couler dans ses veines et évidemment un plaisir certain.  

282305174_423513449623251_4547401177888364098_n

Quelques pas plus tard je tombe sur une autrice de science-fiction déjantée, selon ses propos évidemment. Célia Ibanez la martégale qui m’a confié préparer ses salons à la dernière minute. Elle propose des romans de science-fiction pour enfants, adolescents et adultes. Pour Célia, sa motivation c’est le bonheur de partager avec le public, surtout avec les enfants. Durant un salon du livre Paris elle a croisé les frères Bogdanoff et une anecdote, figurez-vous qu’elle s’est trompée de jour un salon et en arrivant le lendemain, elle rencontre un médium qui lui a raconté sa vie. N’hésitez pas à lui rendre visite ce week-end à Vidauban pour BD Bulles sinon elle sera à Fuveau en septembre prochain ou à Toulon en novembre. 

J’allais oublier mon amie Laure Enza, adorable personne qui m’éclate avec ses livres, ses feel-good sont pleins d’humour et c’est toujours un immense plaisir de la rencontrer au détour d’un salon. Maintenant rassurez-vous, pour rencontrer Laure Enza, ouvrez juste les yeux, elle est de partout et sillonne les routes de France jour et nuit ( enfin presque j’exagère). 

283583774_699095414645511_8728714111556377678_n

Juste avant partir, fête familiale oblige, je fais connaissance avec Alexia L. Jean, elle vit à Meyreuil proche d’Aix en Provence, elle m’a confiée être une autrice auto-éditée, orthophoniste de profession et maman de deux pitchounettes. Figurez-vous qu’Alexia s’est lancée dans l’écriture en 2020 avec la publication de son premier roman en 2021. Ma nouvelle amie propose ici plusieurs romans : un roman contemporain feel-good, le premier se déroule durant le confinement et se centre sur l’histoire d’une famille qui se retrouve et le second lui, traite de voyage et d’amitié avec de l’humour. Plus tard dans notre conversation Alexia me confie que lorsqu’elle rencontre son lectorat elle est à la fois excitée et intimidée. Évidemment toujours ravie des échanges qui remplissent son cœur et son âme. Et pour ma petite confidence à Moi, je suis convaincu que l’on retrouvera Alexia prochainement sur mon blog pour un interview et peut-être même un retour de lecture, car vous le savez j’aime parfois lire un feel-good.

283328036_1075707949698388_6362549911084494673_n

Durant l’après-midi, j’ai entendu plusieurs récitals concerts qui m’ont enchanté…

Le temps de saluer tout le monde et je reprends la route avec pleins de sourires, de bonheurs et d’amitiés avec toutes les merveilleuses personnes rencontrées sur La Fête du Livre de l’Art et du Jeu de la Fare les Oliviers, j’ai déjà hâte de me retrouver en plein cœur de la prochaine.

Avant de conclure, je voulais malgré tout laisser la parole à Johanna l’organisatrice qui m’a glissé : 

"La Fête du Livre, de l'Art et du Jeu à La Fare-les-Oliviers a été... épique. Le vent ne nous a pas ménagé, certes. Notre organisation était si rodée et, qu'en début de journée, j'étais déçue que la météo tente d'entacher cette journée. Mais la réalité fut que ça n'a pas été le cas.
Car, malgré le vent, les sourires et la solidarité des bénévoles, des auteurs, des artistes, des associations et des commerçants étaient au rendez-vous.
Les lecteurs et les amateurs de jeux ont résisté aux rafales pour découvrir toutes les pépites littéraires, artistiques et ludiques que nous avions préparées. 
Les rencontres ont été nombreuses.. 
La Joie a été partagée. C'était bien là l'objectif des Rêveuses.
Car, si nous mettons autant de cœur à l'ouvrage, c'est parce que nous sommes intimement convaincues que la littérature, l'art et le jeu se vivent à la fois dans l'expérience personnelle tout autant qu'avec autrui. Notre rêve de magie est de déployer cette connexion, cette ouverture sur soi et les autres, pour participer à faire du monde de demain, un monde habité par des êtres heureux, ouverts, curieux, joueurs et riches de ces belles expériences culturelles.
Merci Jean-Fred pour ta présence et tes mots. Tu es incontestablement un "Rêveur" et une âme pirate comme je les aime ;-) 
Merci à tous pour avoir transformé le vent et la poussière en or !"

Je vous invite mes lectrices et lecteurs autant que vous les auteur(e)s à venir l’an prochain pour la future édition de la Fête du Livre de l’Art et du Jeu troisième édition, organisé par L’association Les rêveuses. Sincèrement, tous les ingrédients sont réunis pour que cette manifestation devienne un rendez-vous incontournable à La Fare les Oliviers.

En tout cas, pour ma part, le rendez-vous est déjà pris avec Johanna qui a mis le cœur, la passion de l’écriture et du livre pour organiser cet événement qui fut une réussite sans aucun doute possible.  

284222966_775701397170475_2562392638241868549_n