IMG_1215Bonjour Max Heratz, je suis heureux, tout d’abord de cette interview pour mon « Blog ». Donc tu te doutes bien que je vais être curieux mais tu as accepté cette entrevue. Bref venons-en au fait, qui es-tu Max, en quelques mots ? 

Je suis un éditeur avant tout. Mais, avant de mieux connaître ce métier il a fallu que j’en étudie les rouages sur le terrain, à savoir le chemin de l’écriture menant à la lecture en passant par la conception matérielle de l’œuvre. Depuis, j’ai fait du chemin et si j’en ai le temps, j’envisage même de réécrire mes premiers romans, ça c’est un scoop que je te réservais !

Comment arrive-t-on à la tête d’une Maison d’Edition ?

En ce qui me concerne, c’est une drôle d’histoire. Un jour, comme le font de nombreux auteurs, j’avais envoyé le manuscrit de Justine ou l’Emprise des Sens à pléthore de maisons d’édition. Et pour la première fois et unique fois de ma vie, l’une d’entre elle me téléphone. De mémoire, il me semble que c’était un des éditeurs de chez Fayard, je n’en suis plus très sûr mais c’était un éditeur d’une maison très importante avec pignon sur rue et il me dit que mon manuscrit est bon, qu’il a été touché par cette histoire mais, n’étant pas connu du grand public, il ne peut m’éditer. 

Ce coup de fil a changé ma vie. J’ai regardé autour de moi et j’ai découvert que notre beau pays était rempli de gens qui avaient de sacrées plumes qui valaient la peine d’être connues. Mais le système actuel ne leur permettait pas de se mettre sur le devant de la scène. Il fallait donc changer la donne et changer le système du livre.

Parle-moi justement de la Maison Edition Estelas Éditions ?

Chez Estelas, on a décidé d’avoir une ligne éditoriale assez large. Mais attention, on ne fait rien au hasard on se base sur des critères économiques et sur les statistiques que nous met à disposition le syndicat national de l’édition.

Ensuite, on va privilégier la vente directe Éditeur / Lecteurs et Éditeur / Librairie. Si les librairies ont une remise importante, elles ont des frais de port forfaitaire pour éviter qu’elles ne nous commandent qu’un seul ouvrage. Par contre, les particuliers n’ont aucune remise mais ils ne paient pas de frais de port.

Nous sommes spécialisés dans le livre de Poche qui sont tous imprimés en France et qui sont vendus à 9.90€ s’ils font moins de 200 pages et 12.90€ s’ils en font davantage.

Explique-moi ton choix pour un manuscrit qui va être édité chez Estelas Éditions?

On va taper dans les 20/80. C’est quoi ça ? Eh bien, c’est 20% de l’édition que lisent 80% des lecteurs. Donc on ne fera pas de niches. On fera du polar, de la romance, de l’aventure… etc, tout en tenant compte que 80% des lecteurs sont des lectrices.

J’évite tout ce qui a un rapport avec la maladie, les histoires qui donnent envie de nous pendre à la fin du livre.

Les critères d’acception d’un manuscrit ?

D’abord on ne fait que du Poche. On demande 80 à 100 de pages A4 ce qui représente 250 à 300 pages en Poche, environ, et cela pour des raisons économiques.

Ensuite, priorité sera donnée aux auteurs qui lisent et crois-moi, on remarque très vite ceux qui ne lisent pas à travers leurs écrits.

Autre priorité, les histoires qui se déroulent dans la région où réside l’auteur.

Il faut que l’histoire soit bien sûr intéressante, bien écrite. Il faut que le manuscrit ait été lu et relu une bonne dizaine de fois pour vérifier :

-       les fautes

-       les répétitions

-       les concordances de temps

-       la ponctuation

-       le découpage en paragraphe

Les chapitres ne doivent pas faire plus de 2 pages A4. 1page et demie c’est bien.

On va s’attarder sur le nombre de points de suspension qui est un véritable fléau chez les débutants. Beaucoup ne savent pas s’en passer. L’utilisation des points de suspension révèle souvent un maque de savoir-faire tout comme les erreurs de ponctuation comme la virgule. Dans les deux exemples suivants, tu vas vite comprendre l’importance de la virgule :

— On mange les enfants ! (là, c’est un ogre qui parle)

— On mange, les enfants ! (là, c’est un parent qui appelle sa progéniture à se mettre à table)

Qu’aimerais-tu dire aux éventuels auteur(e)s qui n’oseraient pas t’envoyer leur manuscrit ?

Osez !

Même si vous êtes sûr de vous prendre une fin de non-recevoir, au-moins vous aurez osé.

Ça me fait penser aux auteurs qui me demandent si on est à compte d’auteur ou à compte d’éditeur. Je ne réponds même pas. Pourquoi n’envoient-ils pas leur manuscrit ? Ils verront bien si on leur demande des sous ou pas. Bien évidemment, nous ne leur demanderons rien, même pas d’acheter un minimum de livres ! Au contraire on leur en offrira quelques-uns !

Que dirais-tu à des lectrices et lecteurs potentiels qui n’ont pas encore eu la chance de lire un livre Estelas Éditions ?

Vous ne savez pas ce que vous ratez ! Chez nous vous découvrirez des livres qui vous ne trouverez pas ailleurs. Des genres variés avec des styles différents de ce que vous avez l’habitude de lire. Vous n’êtes pas fatiguée de lire la même chose que votre voisin ?

Pas envie de vous distinguer ?

« Mais où as-tu donc déniché ce bouquin ? » beaucoup de nos lectrices & lecteurs l’ont entendu plus d’une fois cette réflexion ! Je les imagine aisément arborant avec fierté un sourire en coin.

Venez donc découvrir notre catalogue sur notre site et faites vous votre propre opinion :

www.JaimeLaLecture.fr

Vous y trouverez votre bonheur. En plus les frais de port sont gratuits, même pour les pays étrangers (sauf pour les territoires d’outremer, hélas !)

D’ailleurs, depuis la création (combien d’années exactement ?), combien de livres sortis ?

Estelas était d’abord une association mais depuis 2008 c’est une société commerciale.

Nous avons 65 titres au catalogue et cette année une quinzaine vont sortir. On prévoit les 100 titres pour 2023.

Ton auteur(e) favori(e) ? (Des raisons évidentes à ton jugement …)

Je dirais bien MOI ! mais j’ai trop peur que les gens le prennent au premier degré.

Non, sans plaisanter je les aime presque tous. Je préfère ne pas en citer pour ne pas vexer ceux que je pourrais oublier.

Le tout premier livre que tu as lu, c’était quoi ?

Oui Oui veut faire fortune, d'Enid Blyton. Je suis tombé amoureux de la lecture.

Ton coup de foudre littéraire ? Le livre qui t’a le plus bouleversé ? (Les raisons à cela)

En attendant Bojangles, d’Olivier Bourdeaut. J’ai été secoué. C’est, à mon sens, le plus beau livre que j’ai lu, bouleversant.

Je suis un petit peu ton actualité sur les réseaux sociaux, et j’aimerais que tu me parles de tes tournées folles, pire qu’une rock star dans tes séances de dédicaces ? l’organisation de celle-ci ? … Tu te doutes bien que je veux tout savoir…

C’est très compliqué à organiser. Il faut s’y prendre au-moins 6 mois à l’avance, tenir compte des événements calendaires (rentrée des classes, congés scolaires, fêtes de ceci, fêtes de cela…etc), réserver les hôtels ou autre AirBnB, calculer le nombre de chemises qu’on doit prendre, le nombre de titres et les quantités de ces derniers… etc.

C’est très compliqué mais ces tournées ont été nécessaires pour connaître les lectrices et lecteurs, les libraires et bien plus. Je suis un homme de terrain, ne l’oublions pas.

Aujourd’hui, je me recentre sur mon métier d’éditeur et j’ouvre ma porte à un grand nombre d’auteur.e.s. Je leur fais bénéficier de mes connaissances en matière de dédicaces et je les aide à trouver des points de chute. Au lieu de m’occuper de mes tournées, je m’occupe de mes auteurs.

Je t’invite ici même à m’offrir des scoops, même si je suppose tu ne vas pas tout dévoiler avant l’heure de tous les projets Estelas Éditions ?

Ça fait longtemps que j’ai promis aux fans de la trilogie Je T’Aime Moi Non Plus une surprise. La surprise consiste à publier 10 livres de poche, chacun concernant un des personnages de cette trilogie formaté de la façon suivante :

-       qui était ce personnage avant de rencontrer Max

-       comment a-t-elle vécu sa relation avec Max, de son point de vue.

-       Qu’est devenu ce personnage

Tout cela a pu être écrit grâce à des témoignages d’archive ou plus récents pour celles qui ont bien voulu prendre la plume pour en parler. Et je t’avoue qu’on tombe de haut, moi le premier !

Attention ! La vie de certains personnages est tellement riche qu’elles peuvent prendre 2 ou 3 livres à elles seules. Donc il n’y aura pas 10 personnages mais un peu moins.

En dehors de la Maison d’Edition, as-tu encore le temps de lire des livres pour ton plaisir personnel ?

Oui, j’arrive à lire le soir avant de m’endormir.

Je suis un fan d’Amélie Nothomb, Christophe Grangé, Maxime Chattam. J’aime également Delphine de Vigan, Agnès Martin-Lugand et bien d’autres encore.

278558040_678999580042704_998872280966892204_n

 

Et l’écriture dans tout ça, tu es un Auteur aussi, parle-moi de tes livres sortis ?

Je n’ai plus le temps d’écrire, mon métier d’éditeur me bouffe. Mais j’ai fait une promesse, j’ai 10 livres de poche à sortir, j’ai dû en faire 5 ou 6 en premier jet. 

J’aime écrire dans des genres très différents dont voici la liste de ce qui est paru chez Estelas :

Littérature générale

Paroles d'Homme et culottes courtes, 

Thriller

Vous n'irez pas tous au Paradis

Le Pacte du Mal

Les Racines du Mal

Suspense psychologique

Justine ou l'Emprise des sens

Contes & Légendes

Contes & légendes Mystiques et Ésotériques - Tome 1

Contes & légendes Insolites - Tome 2,

Contes & Légendes en Terre Cathare- Tome 3

Romance / Érotisme

Je t'aime, moi non plus (tome 1)

À Vendre (tome 2)

Kiss Kiss (tome 3)

Justine ou l'Emprise des sens

Erotik News (Nouvelles) La Putain de ces Messieurs,

Poésie

Les Fleurs du Mage - Tome 1 

J’aimerais que tu me confies l’histoire de Je t’aime moi non plus ? (ainsi que d’A vendre et Kiss Kiss) ?

Cette trilogie est un monde à elle seule. Il y a un recueil de poésies qui s’appelle Les Fleurs du Mage, dans lequel on retrouve des textes qui ont un rapport avec cette histoire. Quelques fans ne s’y sont pas trompés d’ailleurs. Même si l’on n’aime pas la poésie, on aime ce recueil parce qu’on y voit autre chose que des rimes. Et puis les recueils de poésie pour adultes ne sont pas légion.

Pour en revenir à la trilogie, Je t’Aime Moi Non Plus est une histoire vraie.

À Vendre, n’est pas complètement vraie mais, chaque scène (et Dieu sait s’il y en a !) a réellement existé. Simplement, elle a été extraite de son contexte pour être assemblée à d’autres et en faire une histoire.

Quant à Kiss Kiss, c’est peut-être l’histoire des 3 qui a été la plus romancée.

Aujourd’hui, j’aimerais bien réécrire Je t’Aime Moi Non Plus. Il y a des imperfections scripturales que j’aimerais gommées. 

Pour finir, je dirais que A Vendre me fait parfois beaucoup rire, notamment lors des interventions de El Diablo. Franchement, il y a des situations qu’il a fallu vraiment vivre pour se rendre compte de ce grain de folie qui nous animait.

Enfin, je dois reconnaître qu’à chaque lecture de Je t’Aime Moi Non Plus, des frissons me parcourent et la nostalgie me saisit. Je suis incapable de refermer le livre sans laisser une larme s’écraser sur mon cœur. C’est bouleversant. 

(D’ailleurs si vous souhaitez en savoir davantage, je vous invite à lire mon retour. L’article date du 12 mai 2022 sur mon blog).

Tes futurs projets d’écriture ?

Un livre d’aventure qui pourrait bien voir le jour un de ces 4 : Le Sorcier de Barbaira (encore un scoop pour toi !)

La Putain de ces Messieurs, toujours dans les cartons mais j’y pense. On peut en lire une courte nouvelle dans le recueil de nouvelles érotiques Erotik News.

J’aimerais bien refaire un thriller bien glauque aussi. Mais en aurai-je le temps ?

Pour nourrir ma curiosité, j’aimerais aussi te demander si tu regardes la télévision, des séries peut-être ou des films, dis-moi tout ?

J’aime bien les films de gangster, braquage… etc. Je n’ai pas les films sur la drogue.

Mais je regarde un peu de tout. Par contre les séries c’est pas mon truc. À la limite des mini séries, mais pas plus.

Je dois reconnaître que la télévision m’ennuie beaucoup et je préfère souvent l’éteindre pour me plonger dans la lecture.

Et la musique dans ta vie, a-t-elle une place ? Tes goûts …

Je suis très Relaxing Jazz, c’est d’ailleurs ce qui se joue dans les bureaux toute la journée.

Autrement j’aime les auteurs à texte comme Biolay, les écorchés comme Gainsbourg, les groupes comme Cold Play, Kean..etc.

Je n’ai pas de genre arrêté. Je ne me lasse pas d’écouter un bon The Cure, Django Reinhardt. Je déteste Police, je trouve que Sting chante faux, qu’il casse les oreilles. C’est comme le mec d’AC/DC, mais comment on peut aimer une voix de merde pareille ? Le mec il chante comme une gonzesse à qui on a écrasé les arpions ! Il n’a rien de viril, putain ça m’énerve !

Métallica, y a des trucs que j’aime bien chez eux, ça, ce sont des mecs !

Voilà, nous arrivons bientôt à la fin de cet entretien MAIS, serait-il possible que tu glisses les liens où l’on peut découvrir te toi mais aussi Estelas Edition ?

www.JaimeLaLecture.fr

Là-bas il y a tous, nos auteurs, nos livres, des extraits, des résumés.

Sans oublier de t’interroger sur mon blog, comment trouves-tu mon idée ?

L’idée de l’interroger ? Ben géniale, bien sûr ! 😊

Et enfin, quels sont tes vœux et résolutions pour l’année 2022 ?

Je ne fais jamais de résolutions, ça ne sert à rien.

Max, je te remercie profondément de m’avoir accordé ce temps, même si je sais vu tout ce que tu fais, qu’il t’en manque. J’espère te revoir bientôt.