20220310_172337

Hello David, tout d’abord sache que je suis heureux et fier de te recevoir, ici même sur Mon « Blog ». Alors, venons-en au fait ! Installe-toi confortablement, permets-moi de t’offrir, un café, un thé peut-être ou préfères-tu un mojito. Quoi que j’ai l’impression qu’un excellent whisky ou une bonne bière te ferait certainement plus plaisir ?

Un café, une bière glacée, un Spritz ou un verre de vin …

Bien, alors David, je vais être curieux, mais je suppose que tu t’en doutes bien étant donné que tu as accepté cette entrevue. Tu es un homme, auteur, lecteur certainement et tu as une famille sans oublier un travail prenant. Qui es-tu en quelques mots (ou lignes) David Lascoux ?

Je suis né à Gourdon, dans le Lot et je vis actuellement à Sarlat, la plus belle ville au monde (et non, je ne suis pas chauvin).

Mon boulot principal consiste à faire découvrir ma région aux touristes (essentiellement américains)… J’en conviens, il y a pire.

Sinon, je suis divorcé, j’ai un fils de 10 ans et une nouvelle compagne (une âme sœur à vrai dire) que tu connais puisqu’il s’agit d’Elisha Lowann…

Comment fais-tu pour tout conjuguer ?

Je conjugue au présent. Je prends les choses comme elles viennent pour profiter de chaque instant (sans être débordé non plus car je sais néanmoins m’organiser.

Je vais me pencher plus vers ton activité d’auteur si tu me le permets : quel est le cadre idéal ou tu aimes écrire ?

Je n’ai aucun cadre idéal. Ni lieu, ni horaires. J’écris quand l’envie me prend. Ça peut être à mon bureau, dans le train ou dans n’importe quel autre lieu où j’ai du temps à tuer. Je m’isole dans une bulle donc l’environnement n’a même pas à être silencieux.

Même si je suis conscient que les auteur(e)s se servent de leurs vies pour écrire, je désire en découvrir plus sur tes sources d’inspirations, quelles sont-elles ?

Difficile à dire précisément. Je m’inspire de mes envies du moment, de bribes de ma vie (parfois inconsciemment), de mes lectures, des séries que je regarde. Ce n’est pas de l’inspiration à proprement parler mais plutôt un cadre, une ambiance propice aux sentiments que je veux faire ressentir au lecteur.

Qu’oserais-tu dire à des lectrices et lecteurs potentiels qui n’ont pas encore eu la chance de te lire ?

Je leur dirais de ne pas hésiter s’ils ou elles aiment les ambiances sombres, les psychologies noires et complexes, les personnages tour à tour attachants et déroutants. Mon univers ne convient probablement pas à tous les profils de lecteurs mais chacun peut s’y retrouver.

(J’espère ceci-dit que mon retour au sujet de ton livre en l’occurrence « Nora » publiés sur mon blog, vont déjà donner aux lectrices et lecteurs l’envie de te lire) 

Si tu avais le choix d’un ou une auteur(e) pour un quatre mains, qui choisirais-tu ?

Elisha Lowann, ma compagne, évidemment (et c’est prévu…)

Pourrais-tu me parler de tes livres déjà écrits ?

Dédoublement : l’histoire de la descente aux enfers d’un homme ordinaire qui va voir sa vie basculer sur fond de schizophrénie, suite à la découverte d’une tumeur au cerveau.

Nora : L’histoire d’un écrivain au bord du gouffre après le décès de sa femme qui décide de s’installer dans un cottage au bord de l’océan pour tenter de vaincre le syndrome de la page blanche qui le poursuit depuis ce drame.

Il va être pris en otage par une jeune femme qui lui demande de l’aider à prouver son innocence dans une histoire de meurtre. Il va accepter de l’aider à une seule condition : pouvoir se servir de cette histoire pour son nouveau roman.

Ton tout premier manuscrit finis ?

Dédoublement en 2021

Tu es édité en Maison d’édition en l’occurrence chez Drakkar Edition, pourquoi un tel choix ? 

Tout d’abord être édité en maison d’édition apporte de la crédibilité auprès du lecteur et des diffuseurs.

Cela permet également une promotion et une diffusion plus large.

 

Screenshot_20211106-094251_Samsung Internet

Pourquoi Drakkar Editions ?

J’ai été séduit par le dynamisme et le volontarisme de cette jeune maison d’édition, par la qualité et l’originalité de ses couvertures. Egalement par le côté participatif qui fait que l’auteur a son mot à dire à chaque étape de la publication du livre.

Avant de conclure le chapitre auteur, peut-être as-tu envie de m’offrir un scoop sur ton futur projet ?

Le futur projet est en effet en cours. Il clôturera la trilogie débutée avec Dédoublement et Nora (même si les histoires sont indépendantes, l’histoire de Joana, l’enquêtrice, se déroule en filigrane dans les trois romans.

Passons à l’aspect lecteur. Comment choisis-tu tes lectures ? Quels sont tes styles de prédilections ?

Je suis un fan de Stephen King dont l’influence se retrouve par moment dans mes romans (notamment l’influence des rêves et de l’esprit de proches décédés).

J’aime également la littérature noire scandinave pour ses ambiances sombres et cette nature oppressante et omniprésente, également présente dans mes romans.

Ton auteur(e) favori(e) ? (Des raisons évidentes à ton jugement …)

Stephen King

Le tout premier livre que tu as lu, c’était quoi ?

Sincèrement je ne m’en souviens plus. Mais à l’adolescence Le Seigneur des Anneaux de Tolkien m’avait particulièrement marqué. Je l’ai d’ailleurs lu plusieurs fois.

Ton coup de foudre littéraire ? Le livre qui t’a le plus bouleversé ? (Les raisons à cela)

Le voyageur Imprudent de René Barjavel. La fin me colle toujours des frissons. Je suis fasciné par les paradoxes temporels. C’est d’ailleurs le roman que j’avais choisi pour mon bac de français. 

Pour nourrir ma curiosité, j’aimerais aussi te demander si tu regardes la télévision, des séries peut-être ou des films, dis-moi tout ?

J’aime beaucoup certaines séries sombres sur Netflix comme Black Mirror, Archive 81, The Rain…

Les séries noires scandinaves : Millenium, Wallander, The Killing, Elven, Meurtres à Sandhamn, Jordskott 

Et la musique dans ta vie, a-t-elle une place ? Tes goûts …

Oui, et on reste dans le sombre puisque je suis un fan de métal. Metallica entre autres mais aussi le métal symphonique. Mais j’écoute de tout. De la musique classique à la chanson française.

Voilà, nous arrivons bientôt à la fin de cet entretien MAIS, serait-il possible que tu glisses les liens ou l’on peut te découvrir ?

Tout est ici : https://everybodywiki.com/David_LASCOUX

Sans oublier de t’interroger sur mon blog, comment trouves-tu mon idée ?

L’idée est excellente. On ne parle jamais assez des écrivains et de leur travail.

Où va-t-on avoir la chance de te croiser en salon cette année ?

Bernay (27) les 14 et 15 mai (Norman’Livres)

Dédicace au Cultura de Périgueux-Marsac le 25/06

Grignols (33) le 20/08

Rocamadour (46) le 04/09

Cuxac d’Aude (11) le 10/09

Gujan-Mestras ou Niort le 24 et 25/09 (à confirmer)

Et je croise les doigts pour une sélection pour le Salon du Polar de Cognac les 15 et 16/10 pour lequel Nora est en présélection.

Plusieurs dédicaces en Espace Culturel Leclerc et en librairie dont les dates restent à définir (elles seront sur ma page everybodywiki)

 

Et enfin, quels sont tes vœux et résolutions pour l’année 2022 ?

Continuer à écrire et simplement être heureux

David, je te remercie profondément de m’avoir accordé ce temps, même si je sais vu tout ce que tu fais, qu’il t’en manque. Je t’embrasse et j’espère te revoir bientôt.