279153705_521271486397601_8257541114645001234_n Hello Julie, alias Petit Corbeau ! Je suis content de te recevoir, ici même, sur mon « Blog », et en plus, fier de recevoir encore une amie et voisine Belge. Alors, venons-en au fait ! Installe-toi confortablement, permets-moi de t’offrir, un café, un thé peut-être ou préfères-tu un mojito ? 

Merci de m’accueillir dans ton antre chaleureuse, Jean-Frédéric ! Je te remercie, je suis déjà en train de siroter mon café dans mon superbe mug estampillé The Mobster (placement produit : The Mobster, une magnifique trilogie « dark suspense romance » écrite par Aurore Vivet, éditée dans ma ME, à découvrir sans plus tarder !) 

Bien, alors Julie, je vais être curieux, mais je suppose que tu t’en doutes bien étant donné que tu as accepté cette entrevue. Tu es une fille, directrice d’une Maison d’Edition, auteure, lectrice, sans oublier une famille.

C’est cela-même. 

Donc, l’une de mes premières questions, comment fais-tu pour tout conjuguer ?

C’est une très bonne question ! J’avoue que ce n’est pas tous les jours faciles, mais la passion n’a pas de limite, hein ? Sans déconner, je conjugue mieux depuis que je me mets moins la pression niveau édition, mais, malheureusement, quoi qu’il arrive, ce sont mes activités d’auteure et de lectrice qui en prennent pour leur grade, c’est toujours ce qui passe à la trappe en premier lieu. 

Qui est Julie ? Pourquoi Petit Corbeau ?

Julie est une petite Belge (Ardennaise de souche) de 40 balais (partout, sauf dans le Q), punk, marginale et artiste dans l’âme. Je ne vis clairement pas comme tout le monde, et tant mieux ! Mon surnom de « Corbeau » me vient de mes anciens collègues serveurs (j’ai été serveuse pendant vingt ans malgré mes masters) à cause de ma facilité à bavasser, mon côté sombre (je suis aussi un peu gothique, haha) et mon ancienne vie nocturne. Bien qu’il ne fût pas spécialement positif au départ, je me suis habituée à ce sobriquet et, en plus, j’adore les corbeaux, ce sont des animaux très intelligents et vifs (on prend le positif où on peut, haha). J’ai ajouté le « Petit » devant, pour atténuer le passé et je crois que sur le moment, j’ai dû penser à la marque « Petit Bateau » ! Bref, il est spécial, mais j’adore mon pseudo ! Un ami me l’a même tatoué sur l’avant-bras, accompagné d’un joli corbeau dessiné. 

 

279232448_684198429459932_4977070653218359213_n

Je vais me pencher tout d’abord plus vers ton activité d’auteure si tu me le permets : quel est le cadre idéal ou tu aimes écrire ?

Je n’écris qu’assise à mon bureau, avec ma playlist d’écriture et il faut que j’aie la tête vide de tous tracas… et ça, ça n’arrive pour ainsi dire JAMAIS. Donc, en conclusion, j’écris trop peu. 

Même si je suis conscient que les auteur(e)s se servent de leurs vies pour écrire, je désire en découvrir plus sur tes sources d’inspirations, quelles sont-elles ?

Mes anecdotes de serveuse en premier lieu. J’ai la chance (ou pas) de rencontrer (me coltiner) des clients (énergumènes) de toutes sortes, alors je profite de ces expériences que je glisse ça et là dans mes récits. 

Mais aussi, en vrac et sans ordre d’importance : la musique (le rock principalement), les films, les addictions, le porno et le sexe en général (rhoooo faites pas les gênés, j’écris des histoires de fesses), les USA, la bouffe, l’amour et l’amitié inconditionnels, Stephen King (bien que je n’écris pas dans ce genre, il reste mon mentor par procuration, j’ai d’ailleurs nommé mon personnage fétiche Seth King – S. King –, sans réfléchir, en hommage à mon écrivain favori), les visual novels et Otome, le soleil, la pluie, la vie… Mais soyons honnête jusqu’au bout, ma source d’inspiration principale demeure le sexe, parce que c’est ce que je préfère écrire… ça, et les disputes ! 

Qu’oserais-tu dire à des lectrices et lecteurs potentiels qui n’ont pas encore eu la chance de te lire ?

Euh, je sais pas trop, je suis nulle pour parler de mes livres, j’aime lire les retours des lecteurs pour comprendre ce que je fais, haha. Donc, voilà, hum, si vous n’avez pas peur de lire des histoires d’amour avec 50% de sexe (à chaque fois différent, je précise, sinon c’est moins fun), mais aussi d’amitié, de prises de tête (ça, j’adore) et d’humour… Allez-y, foncez ! 

Si tu avais le choix d’un ou une auteur(e) pour un quatre mains, qui choisirais-tu ? 

Sans hésiter une seule seconde : Aurore Vivet ! C’est, hum, d’ailleurs peut-être prévu pour débuter un projet commun en 2023, si tout se passe bien. Mais ce ne sera plutôt dans un genre horrifique. Enfin, on verra, on a juste dit « OK, on le fait en 2023 », ce qui est déjà un bon début, non ? 

Pourrais-tu me parler de tes livres déjà écrits ?

Bah, comme je le mentionnais avant et encore avant, j’écris peu et je suis désorganisée, en plus. Donc, je n’ai « que » deux livres parus à mon actif : les deux premiers tomes de ma saga « King’s Crow », saga qui narre les aventures d’un groupe d’amis et de rock. Bon, j’avoue, ils jouent peu de musique, c’est vrai. Mais ils maitrisent très bien d’autres instruments…

Pour info, j’écris quand j’ai une impulsion (rare et fulgurante) et je commence souvent des récits. Là, en plus des tomes 3 et 4 de King’s Crow que j’ai commencé (dont le 3 est presque fini), j’ai trois autres histoires commencées et sept autres à l’état d’ébauche. 

Ton tout premier manuscrit finis ?

Hells Bells, le premier tome de King’s Crow. C’est une novella de 44000 mots, écrite en huit jours, mais retravaillée au moins 1000 fois depuis sa première parution (j’exagère à peine). 

Avant de conclure le chapitre auteure, peut-être as-tu envie de m’offrir un scoop sur ton futur projet ?

Je viens de le dire, j’ai plusieurs projets en cours, je vais te parler des possibles pour 2022 :

La saga King’s Crow doit comporter, pour finir, 6 tomes. Les tomes 3 et 4 (courts, comme le 1er) sortiront dans les prochains mois, en exclu papier pour deux salons (Mad Romance et Dreambooks). Les 5 et 6 sont, a priori, pour la fin de l’année. Idéalement le tome 6 doit sortir pour Noël, pour boucler la boucle (pour comprendre pourquoi je dis ça, faut lire au moins le premier tome, haha)

J’ai également une « hot supsense romance » en cours (one shot): Son of Scam (le fils de l’arnaque). Ici, je suis dans un style différent de King’s Crow, un peu plus sombre. Le prologue est en ligne sur mon Wattpad si vous êtes curieux !

Lien vers les trois premiers chapitres de Son of Scam :

https://www.wattpad.com/1067267979-son-of-scam-prologue-acte-1

J’ai aussi une autre manuscrit commencé avec pour héroïne une écrivaine fantôme (anciennement appelé « nègre »). J’y raconte l’histoire d’une jeune femme, écrivaine ratée et qui est pourtant la plume secrète d’un auteur à succès dont elle ignore tout (une magouille organisée par son éditeur véreux et arriviste – ça existe encore, malheureusement.) jusqu’au jour où le hasard va croiser leur chemin…

Bref, je vais tâcher de sortir quelque chose cette année, tsss, y a de quoi faire, là !

Tu es à la tête de la Maison d’édition : Les éditions explicites, explique-nous comment en est tu arrivée là ? …

Mmmh, je vais résumer en dates-clés :

2018 : Grave blessure à la jambe, accident de travail non-reconnu… Déprime.

          Découverte des otome/visual novels de romance (style Is It Love ?, Chapters, et bien d’autres), découverte de Wattpad dans la foulée.

           Reprise de la lecture intensive et ensuite, de l’écriture quotidienne.

2019 : Pas d’amélioration niveau santé physique, envie de reconversion.

           Prise de contact avec des auteurs et des éditeurs, salon du livres de Mons. Déclic.

           Stage en couveuse d’entreprises de 18 mois pour ouvrir une maison d’édition.

2020 : Le 1er avril, ouverture des éditions Explicites.

J’ai également un master en techniques du livre, visuelles et de l’espace et un master en histoire de l’art et archéologie, à finalité approfondie. Je pouvais enfin faire quelque chose de toutes ces études, alors je me suis lancée. Mais d’abord en test grâce à la couveuse, pour évaluer la fiabilité du projet. J’en suis sortie à Noël passé, Explicites vole de ses propres ailes (et le Corbeau qui va avec, aussi) officiellement depuis le 17 janvier 2022.  

Parle-nous justement de ta Maison d’Edition ?

« Les éditions Explicites » est une maison d’édition belge consacrée, de base, à la littérature sentimentale érotique – bien que d’autres catégories s’ouvrent peu à peu, hors romance, comme « Warning », la collection plus axée sur les serial killers, l’épouvante, le policier.

Je tiens à ce que les histoires proposées en romance soient très épicées, c’est une manière de se démarquer, en affichant ce côté de la romance que j’affectionne particulièrement. 

Comment se différencie-t-elle des autres Maisons d’Éditions ? 

Donc voilà, j’y viens plus en détail. En fait, ce que j’ai voulu avec Explicites, c’est de mettre en exergue l’érotisme des histoires d’amour proposées car, les lecteurs ne vont probablement pas l’avouer et le revendiquer en public (détrompez-moi, je vous en prie), je crois pertinemment qu’il y a de réels bienfaits sur la libido à lire ce genre de romans. Et, encore une fois, pour moi, c’est une sorte de libération des mœurs, tant pour les lecteurs que pour les auteurs, de pouvoir se targuer d’écrire de belles histoires torrides et palpitantes, sans honte. Le sexe doit être positivé dans la société et la littérature hot est un appareil masturbatoire comme un autre, il ne faut pas minimiser son impact sur beaucoup de femmes (et d’hommes !).

Personnellement, je préfère la romance érotique à la littérature érotique classique, car j’aime quand l’histoire d’amour est présente, que le sexe soit une ode à cet amour. 

Attention, il y a des choses que Explicites n’édite pas (j’en profite pour le dire) :

La littérature érotique sans amour. Pas de porno non plus. Il faut obligatoirement une histoire d’amour entre deux, ou plusieurs protagonistes.

Les récits inclusifs. Ça peut paraître rétrograde, mais les personnages doivent avoir des noms, des caractères et des physiques affirmés, décrits. 

La dark romance : en fait, il y a une collection « dark » chez Explicites, qui s’appelle « Amour Sombre », mais jamais il n’y aura des histoires d’amour avec de la violence entre les héros amoureux (ou en passe de le devenir). Même expliquée avec une psychologie poussée, je ne cautionne pas la violence en amour, c’est comme ça. Cette collection est plus portée sur le suspense romance, le thriller romance. Je ne suis pas contre la violence dans les histoires, j’en écris aussi. Mais dans mon trip de sexualité positive, je ne peux pas justifier des relations abusives dans une relation amoureuse. Si ça concerne d’autres personnes du récit, ou par une autre personne qu’un des héros, là, ça se discute, ça ne doit pas être gratuit.

Que dirais-tu à un(e) Auteur(e) de venir te rejoindre ?

Que Explicites, c’est ma vie à 99% du temps et j’aime être proche des autres auteurs de la maison d’édition. Je fais tout moi-même, mais je le fais à fond, je ne cesse d’apprendre. Et on discute de tout entre auteurs de la ME, l’ambiance est super. Je tiens à ce que Explicites reste à échelle humaine. 

Comment se passe les soumissions de manuscrits ?

Elles sont fermées pour l’instant, le choix pour 2022 est posé.

Les soumissions thématiques pour 2023 seront ouvertes et diffusées dans quelques semaines sur nos réseaux, n’hésitez donc pas à suivre Les éditions Explicites sur les réseaux sociaux et aussi, consulter le site web (un nouveau est construction) 

Peux-tu nous glisser les liens liés aux éditions Explicites ?

Ah ben voilà, parfait ! Merci !

Page Facebook :

https://www.facebook.com/LesEditionsExplicites

Mon profil Facebook (parce que c’est mon profil explicites (auteure et ME) et qu’il est parfois plus pratique pour voir passer les infos qu’une page) : https://www.facebook.com/petit.corbeau.666/

Instagram :

https://www.instagram.com/leseditionsexplicites/

Site Web : 

https://www.leseditionsexplicites.be/

Passons à l’aspect lectrice. Comment choisis-tu tes lectures ? Quels sont tes styles de prédilections  

Mes styles de prédilections sont l’épouvante, le thriller/suspense, policier et enquêtes, la romance très hot.

J’ai une PAL papier de centaines de livres, j’achetais souvent en seconde main ou des lots, donc j’ai de quoi lire jusqu’à mes 50 ans, facile. J’ai peu de temps pour la lecture, mais j’ai la chance de pouvoir lire les meilleurs auteurs au monde, ceux que j’édite ! 

Ton auteur(e) favori(e) ? (Des raisons évidentes à ton jugement …)

Je l’ai déjà dit plus haut, mais je le répète avec plaisir : Stephen King pour l’épouvante. J’adore son style d’écriture, sa manière de raconter, ça m’a toujours parlé. 

Et, en romance, Christina Lauren et Aurore Vivet. 

Le tout premier livre que tu as lu, c’était quoi ?

Euh… J’apprends les couleurs ? Sans rire, je lis depuis toujours, et j’ai dû lire des centaines et des centaines de livres dans ma vie… Je me rappelle surtout de mes premiers romans d’horreur, j’avais 9 ans, et c’était Carrie (de S. King, encore lui !). J’ai enchaîné avec Shining (encore S. K.) et là, j’ai compris ce qu’était une montée d’adrénaline quand j’ai lâché mon livre d’effroi, suite à un bruit dans ma chambre et que je lisais en cachette. Une sensation que je n’oublierai jamais. 

Ton coup de foudre littéraire ? Le livre qui t’a le plus bouleversé ? (Les raisons à cela)

« Marche ou Crève », de Richard Bachmann (qui n’est jamais qu’un autre pseudo de… Stephen King, haha), un coup de cœur ultime pour cette histoire dystopique mettant en scène cent ados sur la route de leur mort prochaine.

Mais j’ai plein d’autres livres qui m’ont bouleversée, dans des genres bien différents que celui de King. 

Pour nourrir ma curiosité, j’aimerais aussi te demander si tu regardes la télévision, des séries peut-être ou des films, dis-moi tout ?

Je suis une sérivore, une cinéphile, je n’ai pas la télévision. Ma TV, c’est YouTube, Netflix et Amazon Prime Vidéo, aller au cinéma et j’adore regarder des critiques de films sur YouTube. Ça, et des trucs sur les crimes. J’ai grandi avec la TV, je regardais tout, dans tous les styles, du soap plus débile aux animés du Club Dorothée, des films d’horreur à Beverly Hills 90210, j’en passe et des meilleures. 

Et la musique dans ta vie, a-t-elle une place ? Tes goûts …

Oui, bien sûr, je vis avec un musicien depuis 21 ans, en plus. Mon homme est guitariste électrique (entre autres) et régisseur (et aussi graphiste, peintre et dessinateur de talent, une pépite, ce mec !)

Mes goûts oscillent entre la musique des années 80 et 90 (mon enfance et adolescence, quoi), le rock (au sens large, mais plus dur que mou, haha), de l’électro, du rap, et j’ai des résidus de quelques boys bands que je traîne depuis mes 14 ans (il y a une théorie qui dit qu’on oublie jamais la musique de ses 14 ans… c’est pareil pour vous ? Vous écoutez toujours la musique de vos 14 ans ?)

Bref, je suis hétéroclite ET monomaniaque. J’écoute tout le temps les 200 mêmes chansons, dans des styles bien différents, mais tout le temps les mêmes, en boucle. Et je chante.

Une de mes playlists d’écriture, pour les plus curieux d’entre vous :

https://open.spotify.com/playlist/0LO0mtFgIKsJRhrYGsg5A1?si=ec0ac45f08684ed6

Voilà, nous arrivons bientôt à la fin de cet entretien MAIS, serait-il possible que tu glisses les liens ou l’on peut te découvrir ?

Bien sûr, je n’arrête pas d’en mettre depuis tout à l’heure, huhu. 

Alors, pour accéder au tome 1 de King’s Crow sur Amazon, c’est par ici :

https://www.amazon.fr/dp/B08HP8L4V8

Et vers le tome 2 sur Amazon, c’est par là :

https://www.amazon.fr/gp/product/B08WC6J6GJ/

Comme vous lirez cette interview dès le 30 avril, je vous annonce que ces deux tomes ne sont plus inclus dans l’abonnement Kindle, mais bien dans celui de Kobo !

Ils sont aussi disponibles sur Google Play Livres et auprès de moi, par mail à leseditionsexplicite@gmail.com. 

Et les Salons et Séances de dédicaces ou l’on peut te rencontrer ?

Un visuel vaut mieux que tous les mots 

279270233_3256035138008602_236106849888946006_n 

Sans oublier de t’interroger sur mon blog, comment trouves-tu mon idée ?

Franchement, c’est super cool et tu es très investi dans ta tâche, ça se sent et c’est parfait ! Merci pour ton travail et ton investissement ! 

Et enfin, quels sont tes vœux et résolutions pour l’année 2022 ?

Ecrire et rencontrer les lecteurs et partenaires. C’est ma priorité pour cette année, en plus des prochaines pépites de N Gerbal, Aurore Vivet et Nelra qui vont paraître en 2022, entre autres. 

Julie, je te remercie profondément de m’avoir accordé ce temps, même si je sais vu tout ce que tu fais, qu’il t’en manque. Je t’embrasse et j’espère te revoir très bientôt.

Merci beaucoup à toi aussi, Jean-Frédéric, on se retrouve au stand des éditions Explicites les 13 et 14 août à Salon de Provence pour une superbe convention dans le Sud ! ♥