Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Dans le regard de Fred
27 février 2022

Retour sur une Trilogie pas comme les autres !!!

les trois   

Aujourd’hui je viens vous parler du livre Annabelle de Sara Agnès L. (pour mieux connaitre cette Auteure, je vous invite à lire l’interview que j’ai eu l’honneur de faire pour mon blog le 16 janvier 2022). Pour être plus précis, c’est une trilogie.

Tout d’abord, j’adore la plume de l’auteure et pour ne rien vous cacher, si j’avais le choix de vivre une seule rencontre d’un livre dans ma vie : certainement choisirais-je celle d’Annabelle et John sincèrement. 

Ceci étant dit, je confirme que je rêve d’aller au salon de Montréal au Québec, simplement pour rencontrer Sara Agnès et lui faire dédicacer tous mes livres d’elle. Ma valise pèserait une tonne, mais peu importe…

tome 1

Par contre, sachez que les scènes sont pleinement décrites. Pas trop crues, quoi qu’elles restent malgré tout destinées à un public adulte averti. Pour ma part, rien ne m’a dérangé dans ma lecture, et l’on peut largement s’imaginer toutes les situations décrites par la plume de Sara Agnès.

Résume Tome 1 : Annabelle 

 

Ce livre va changer vos nuits...

Annabelle est éditrice de romans pour la jeunesse depuis plusieurs années, quand sa direction lui demande de relever un défi inattendu : travailler avec un auteur best-seller de romances érotiques BDSM, et qui semble avoir des exigences bien particulières...

Après avoir beaucoup hésité, Annabelle finit par accepter et fait ainsi la connaissance du séduisant John Lenoir. Très vite, elle comprend que ses romans sont directement inspirés de sa vie. De plus en plus fascinée à la fois par l’homme et par ses textes, elle bascule peu à peu de l’autre côté du miroir, dans un monde de désirs et de plaisirs coupables. Mais jusqu’où est-elle prête à aller sur ce chemin sulfureux ?

Extrait :

 

« Treize textes, presqu’un tome complet. Je connaissais ces histoires, je m’étais déjà construit des lieux et des personnages pour me les imaginer. Et pourtant, elles m’excitaient encore. Je notai, à côté du titre, une note sur cinq au niveau de l’excitation que cela provoquait en moi. Lorsque j’inscrivais le chiffre cinq, cela signifiait que l’histoire me titillait légèrement. C’était les histoires plus sensuelles que sexuelles. Lorsque j’indiquai trois, mon ventre était aux prises à des vagues de chaleur intenses. Je rougissais et il me semblait que mes seins gonflaient dans mes habits tellement ils devenaient sensibles. Lorsque j’indiquai un, je devais me faire violence pour ne pas me caresser au bureau. Depuis que John était mon auteur, j’avais pris l’habitude de mettre plus souvent des robes au bureau et j’entrouvrais mes cuisses pour que l’air assèche doucement mon sexe humide. En relisant ces textes-là, je ne songeais qu’à retrouver Steven pour combler un manque de plus en plus violent dans mon corps. »

« Par contre, le narrateur se faisait appeler maître John et cela était d’autant plus dérangeant pour moi vu le nom de l’auteur. La fiction se confondait-elle avec la réalité dans l’esprit de cet homme ? Je l’espérais. »

« Pour parvenir à lire les deux romans de John B. - nom de plume, probablement - je devais annuler le repas que mon fiancé et moi avions planifiés chez ses parents. Ce repas, qui avait lieu chaque semaine, était une façon d’inclure ma future belle-mère à nos préparatifs de mariage. Autrement, elle se sentait mise à l’écart de l’événement. Je ne voyais pas pourquoi elle devait nous aider à organiser ce jour-là et, plus précisément, avec moi. Pour Steven, il s’agissait d’une façon de nous rapprocher l’une et l’autre, mais je n’avais pas envie de négocier les moindres détails de mon mariage avec quelqu’un qui n’en était que spectatrice ! »

Dans le tome 1, on fait connaissance avec Annabelle folle amoureuse de Steven, son fiancé, avec lequel elle va se marier. Dans le cadre professionnel, elle rencontre John (Monsieur John, imbus de sa personne, sûr de lui, fier, un homme à qui personne ne peut résister), un auteur de fantasmes érotiques liés au BDSM. Lorsque l’on avance dans l’histoire, on retrouve une Annabelle, pourtant féministe qui ressent des troubles à ses lectures, ne s’imaginant pas « voyeuse » et pourtant, c’est ainsi que John la découvre petit à petit. Elle doute de plus en plus de ce qu’il découvre à son égard, jusqu’à com

 

prendre qu’il devait avoir un pouvoir sur elle…

Et vous le savez autant que Moi, lorsque le doute s’installe, c’est que la vérité n’est pas loin…

Elle va résister jusqu’à cette fameuse invitation, où elle est proclamée Reine de la soirée et se laisse aller. A partir de là, tout va changer pour

 

elle. Entre rupture et dressage, elle va voguer entre deux eaux pour au final se découvrir soumise. 

Je ne vais pas continuer, car je spoilerai, mais je vous invite à lire cette trilogie (sans oublier d’aller sur www.atramenta.net/ pour lire « John » qui n’est autre que le premier chapitre du tome 1 mais de son point de vue à lui. Une lecture fort sympathique, je l’avoue… 

 

Je vous invite par la même occasion, lorsque vous aurez lu le tome 1 d’aller lire « lettre à Anna ».

Une missive telle que la présente Sara Agnès, MAIS Moi je dirais plutôt une bombe, autant par la qualité de plume que par les mots choisis. Un texte court MAIS si fort…

 

Venons-en au tome 2 où l’écriture est toujours aussi fluide, vraiment géniale sincèrement. Je suis toujours aussi fan, je l’avoue.

IMG_0687Résume Tome 2- Nouvelle leçon 

Annabelle pensait avoir tourné la page.

Mais est-elle vraiment prête à passer à un nouveau chapitre ?

Annabelle a tiré un trait sur John et sur tout ce qui la liait encore à lui, y compris son ancien travail. Avec Simon, elle file le parfait amour depuis plusieurs mois. Mais peut-elle réellement échapper à l’influence de son ancien Maître, avec qui elle a vécu des semaines de passion et de plaisirs coupables ?

Dans sa nouvelle entreprise, on lui propose bientôt une opportunité qui ne se refuse pas : diriger un magazine dédié à la vie de couple. Forcée de renouer contact avec John, très connu pour ses textes érotiques, la jeune femme va découvrir qu’il y a des expériences passées qui ne se laissent pas oublier si facilement. Et qu’il est parfois nécessaire de régler certaines histoires avant d’en écrire de nouvelles... 

Extraits :

« Je me laissai tomber à ma place habituelle, les joues un peu roses à cause de tous les compliments que Lena m’offrait depuis qu’elle avait lu mon histoire. J’aurais aimé le faire lire à quelqu’un de plus objectif : un comité de lecture ou un professionnel. Évidemment, je songeai à John, mais je me doutais bien que ce type de littérature était trop sage pour lui. » 

« Elle se proposa pour être juge et John, bien évidemment, accepta. Je récupérai un autre verre, entrepris de le boire en jetant mon regard autre part pour essayer de ne plus participer à la discussion. J’aurais bien aimé croiser le regard d’Éric, quelque part, pour avoir une bonne raison de filer en douce, mais la providence m’aida sans qu’il ne vienne à mon aide. Jessie vint m’annoncer que l’on m’attendait pour une énième interview, en direct, cette fois. Je remerciai le ciel et m’excusai faussement auprès des autres avant de filer en douce, soupirant de soulagement. Maintenant que j’étais libre de ma personne, je comptais bien éviter John pour le reste de la soirée. »

Ce tome dessine un nouveau défi pour Annabelle. Certes, sa vie est déjà heureuse avec son nouvel amoureux Simon, cependant l’ombre de John n’est jamais bien loin. On découvre l’un des talents d’Anna (talent particulier selon les propos de Lena, sa supérieure hiérarchique), une évidence d’avoir cela en elle : L’écriture (selon mes mots) …  

Dans ce tome, il y a un peu plus d’humour (autant qu’à la fin du premier à vrai dire), les scènes sont toujours aussi explicites et plongent le lecteur à vivre celles-ci aisément, en tout cas pour ma part évidemment.

John pour sa part, a changé. Il n’a plus l’aisance ni l’assurance du tome 1, surtout face à Annabelle qui elle, malgré ses doutes lui résiste.

Entre elle et Simon, leurs étreintes évoluent et deviennent plus fiévreuses, disons plus intenses mais ne serait-ce pas un signe de quelque chose ? Évidemment vous allez le savoir en lisant ce tome 2. 

Vos sentiments risquent d’évoluer tout au long de votre lecture, allant même jusqu’à la surprise, l’étonnement…. L’on prend réellement plaisir dans ce second tome à voir les personnages évoluer…

John, évidemment, évolue lui aussi tout autant que ses sentiments et sa façon d’être (quoi que …), vraiment vous ne savez jamais dans ce second tome sur quel pied danser avec lui, MAIS n’était-ce pas ce qui est bon dans un livre ? …

tome 3

Résumé Tome 3 - Vérités

 

Vous pensiez connaître la vérité ?

Après la mort violente de son époux, Annabelle ne sait plus comment reprendre le contrôle de sa vie. Malgré la dépression sévère dont elle peine à émerger, elle tente de faire bonne figure pour sa fille.

Mais quand John revient pour lui demander un petit service, Annabelle craint le pire. Il est hors de question qu’il la détruise de nouveau.

Mais que reste-t-il à détruire ?

Et qui donc est mieux placé que cet homme peut aider Annabelle à remonter des enfers ?

Peut-être est-il temps de découvrir toute la vérité ?

Extraits :

« Je refermais la bouche dès que les paroles s’en échappèrent et je ressentis une vive culpabilité à l’évocation de cet ennui. Non seulement j’avais du temps pour Émilie, mais je ne la gardais que rarement avec moi. Je limitais nos moments en tête à tête par crainte de ne pas pouvoir lui donner suffisamment d’attention. Et si je m’ennu

 

yais, chez moi, ça n’avait rien à voir avec ma fille. C’était moi qui n’étais pas prête à reprendre le cours de ma vie. Une vie où Simon n’existait plus. Une vie qui me paraissait si dénuée de sens… »

« Je restais surprise par la façon dont il parlait de cette collection. Comme si elle m’appartenait !

-       C’est ta collection, John, lui fis-je remarquer.

-       C’est faux et tu l

 

e sais. Si tu n’étais pas là, je ne me serais jamais investi dans cette aventure. Et pour tout te dire, je suis content d’avoir de l’aide. Même si je n’ai jamais été très doué pour le travail d’équipe, je trouve ça… stimulant.

Un silence passa et je ne fis rien pour y couper court. En vérité, j’étais touchée par la façon dont il parlait de notre collaboration, mais je n’étais toujours pas certaine d’être à la hauteur du mandat qu’il tenait à me confier.

-       Oh, mais ne t’en fais pas. Je te promets que nous signerons un contrat avant la publication du roman de Vicky.

-       John, je t’ai déjà dit que…

-       Je sais, me coupa-t-il avec une pointe d’agacement. Mais le fait est que tu es faite pour ce job, Annabelle. Si tu t’étais vue, ce matin ! Tu étais tellement dans ton élément. Je suis sûr que l’édition te manquait, je n’ai pas raison ? »

 

« De son côté, Vicky travaillait beaucoup, déterminée à peaufiner son roman autant qu’il le fallait, et vite. Assez pour savoir qu’en moins d’un mois, notre partie serait bouclée. John revoyait chaque modification que nous apportions à ce roman avec un intérêt marqué, soutenant que si je lâchais l’affaire, il aurait une meilleure vue d’ensemble sur le travail que j’avais effectué. Mais plus les jours passaient, moins j’avais envie d’abandonner. Je nous sentais si près du but. Quant à John, si j’anticipais ses commentaires, je compris rapidement qu’il n’avait aucunement l’intention de contrecarrer mes décisions.

S’il avait une suggestion, il m

’écrivait directement, notamment pour me faire part de ses impressions sur les scènes érotiques que Vicky avait ajoutées à son roman. Pour le reste, j’avais carte blanche. » 

Avant de parler de ma lecture

, je tiens à remercier l’adorable personne, elle va se reconnaitre, qui m’a offert ce livre pour mon anniversaire. Et pour la petite histoire, avant de me plonger dans ce tome 3, j’ai relu les deux premiers tomes ainsi que La lettre de John pour parfaitement m’immerger dans l’ambiance. 

Au début de la lecture de ce tome 3 qui se titre : Vérités (Moi je l’aurais titré « Renaissance ») , dont je ne connaissais pas l’existence (pourtant je suis depuis très longtemps l’actualité de Sara Agnès L). Nous retrouvons une Annabelle au fond du trou, l’assassinat de son mari l’a mise au plus mal, seule Émilie sa fille lui donne un semblant d’existence. 

A son travail, elle se retrouve écarté de la revue qu’elle avait pour ainsi dire créer, dû a son absence perpétuelle.

Encore une fois, John n’est jamais trop loin. Et c’est encore un défi qui attend Annabelle, malgré ses doutes comme à son habitude, elle se lance.

Au sujet des scènes de sexe, il n’y en a pas tellement dans les premiers chapitres. Annabelle n’a pas la tête à ça, suite au décès de son cher et tendre. Ceci étant dit c’est légitime, vous ne pensez pas ? ….

Mais lorsque John réussit à la réveiller, d’une façon assez particulière d’ailleurs, l’on retrouve une Annabelle différente malgré son affection pour le sexe. Et surtout, un John différent qui lutte face à certains de ses démons. Qui l’aurait cru…

Pour conclure, sur ce tome 3, je ne vais pas Spoiler, MAIS Sara Agnès L réussit à me faire pleurer comme un enfant dans le Chapitre « Bonus » et pourtant je ne suis pas quelqu’un de sensible habituellement. Alors certes, c’était la fin de cette histoire (rassure Moi, la boucle est belle et bien bouclée ?), mais surtout l’intensité des mots.

Je tiens à te remercier pour cette trilogie qui m’a vraiment touché, je l’ai littéralement adoré et je ne cache pas que j’ai toujours adoré Annabelle, MAIS j’aime vraiment le personnage de John, du début à la fin.

Alors, dites-Moi tout, qui l’a lu ? ou avez-vous l’intention de lire cette délicieuse trilogie ? 

Publicité
Publicité
Commentaires
Dans le regard de Fred
Publicité
Archives
Publicité